Emilio Sidoti, 1989


Je me souviens de l'intense émotion poétique que m'a provoquée l'œuvre de Salvador Alibau, artiste raffiné de Barcelone. Alibau, regardant l'impalpable, créant une peinture et une sculpture de manière subtile et précieuse à la fois.


C'est un tisserand de structures chromatiques légères : mobiles et délicates comme la gaze ou de fascinantes toiles d'araignée. Il rend léger ce qui est lourd, mobile ce qui est statique.



Art Jonction International - Nice
Liguria, núm. 9-10, setembre-octubre de 1989 (extrait)